Saint du jour

   

VENDREDI
28
AVRIL



Aujourd'hui vendredi 28 avril 2017
nous fêtons Sainte Valérie

  . Aujourd'hui, vendredi 28 avril 2017
nous fêtons Sainte Valérie


. Valérie, du latin valere, "voir de la valeur".
. Les Valérie sont des êtres sensibles qui détestent se trouver sous les feux de l'actualité. On peut les trouver un peu effacées alors qu'elles sont surtout délicates et discrètes. En amour, elles se laissent prendre par les passions. Très sensuelles et difficiles à satisfaire, elles mènent parfois plusieurs aventures de front. C'est dans le domaine de l'amitié qu'elles s'épanouissent pleinement car elles y trouvent l'équilibre qui leur manque tant.
. Sainte Valérie de Limoges. Valérie ou Valère de Limoges, en latin Valeria, est une sainte catholique céphalophore. Jeune femme ayant vécu à Augustoritum, l'actuelle ville de Limoges, au IIIe siècle, convertie au christianisme par saint Martial, elle est vénérée dans le diocèse de Limoges comme sainte femme, notamment à Limoges et Chambon-sur-Voueize.
 
La vie des Saints

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (+ 1716)
Aîné des dix-huit enfants d’un avocat breton, Louis naît à Montfort, près de Rennes. A 19 ans, il entre au séminaire Saint-Sulpice de Paris. Prêtre en 1700, il devient aumônier de l’hôpital de Poitiers. Il partage la table des pauvres malades et regroupe les jeunes filles désireuses de servir les pauvres. Parmi elles, Marie-Louise Trichet, fille d’un haut magistrat qui, lui, ne l’entend pas de cette oreille. Les réformes de Louis-Marie indisposent la bourgeoisie de la ville qui le congédie de l’hôpital. Mais les missions attirent Louis-Marie. Il se rend à Rome pour demander d’être envoyé au loin. Le pape l’envoie... en France comme prédicateur des missions paroissiales. Là encore il déchaîne l’enthousiasme des uns et la colère des autres : "Monsieur de Montfort est fou." Entièrement voué à la Mère de Dieu, il écrit "L’amour de la sagesse éternelle" et surtout le "Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge". Il mène les foules à Jésus par Marie. Vient le temps des fondations. Les jeunes filles de l’hôpital de Poitiers deviennent l’oeuvre des "Filles de la Sagesse". Il rêva aussi d’une petite compagnie de prêtres pour les missions populaires : les Missionnaires de la "Compagnie de Marie" qui ne verront le jour qu’après sa mort.

"Je vous livre et consacre mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité."
(Saint Louis-Marie – L’amour de la Sagesse éternelle)








 

 

 

 


 

.